Votre panier est vide  Votre compte

Vos témoignages

On nous le dit et nous le constatons très souvent, la coiffure est extrêmement importante, surtout dans la vie d'une femme. Nous passons pour la plupart d'entre nous, des heures dans la salle de bain, à faire des soins, des colorations.... Bref, nos cheveux on y tient et nous souhaitons toutes trouver une coiffure qui nous ressemble, et qui nous va bien.  Ce n'est pas seulement physique, c'est aussi psychologique. Nous avons toutes connu au moins un ratage chez le coiffeur ou chez soi qui nous a déprimé au point de ne plus vouloir sortir en attendant que ça pousse ! J'ai donc recueilli les témoignages de clientes pour qui les dreads synthétiques font partie du quotidien, et sont devenues importantes pour l'image qu'elles leur donne, comme les tatouages, les piercings... Certaines les portent de temps en temps juste pour le plaisir, et pour d'autres c'est devenu une part importante de leur style, ce qui leur permet de se sentir belles et bien dans leur peau ! Et je les comprends, je suis aussi passée par là...

N'hésitez pas à me contacter sur facebook ou psycho.lily@hotmail.fr pour donner votre version des faits :)

Marie-Lou

Marie-Lou

Je t'ai commandé des dreads synthé il y a environ 6 mois. A ma première pose, je me suis sentie plus confiante dans ma vie, je me suis également sentie plus forte. Cette "nouvelle image de moi" m'a permis d'affirmer ma féminité, je rayonnais, je me sentais bien, en harmonie avec moi etc.. J'ai enlevé les dreads suite à l'obtention d'un poste. Lorsque j'ai récemment démissionné, j'ai instinctivement posé les dreads et je me sens femme plus que jamais, j'aime l'image que je renvoie, merci les dreads synthé, merci à tes petites mains.

Ophélie

Ophélie

Alors pour moi c'est une vérité de dire que les dreads m'ont fait beaucoup de bien au moral, ça a changé le regard, l'estime, que j'avais de moi, et du coup ça se répercute sur ton rapport à l'autre. C'est bien connu que quand tu es bien dans tes baskets c'est plus facile d'aller vers l'autre, et les gens le sentent et viennent aussi plus facilement vers toi... Avant ça je trouvais que mon physique (ma coupe de cheveux) n'allait pas avec mes pensées, mon état d'esprit je trouvais que ça ne reflétait pas qui j’étais, j'étais mal dans ma peau. Aujourd'hui avec les dreads je me sens totalement en accord avec moi même, et du coup totalement ouverte et réceptive aux autres, j'ose plus (sourire, rire, aller vers les gens, être féminine (robe, jupe...) chose que je ne me permettais pas avant cela car je ne m'aimais pas... Donc ça m'a clairement aidé à avoir un regard plus positif sur moi.
Pour rien au monde aujourd'hui j'ai envie de les enlever, c'est même un supplice de les enlever à chaque fois avant de pouvoir les reposer et il est clair que dès que ma longueur de cheveux le permettra je ferai des vraies,  je le conseille à tous ceux qui ont envie d'essayer et qui hésitent encore, et puis faut bien avouer que c'est pratique de pas avoir à se coiffer le matin :)

Marine

Marine

J'ai jamais vraiment réflechi aux coupes de cheveux que je voulais vraiment. J'ai connu les dreads par Cynthia (ndlr : une autre cliente). J'ai voulu me lancer à en avoir car je trouvais ça très beau et puis j'ai demandé a mes parents et ils ont accepté. Au départ quand vous m'avez posé les dreads c'était bizarre la sensation de les avoir, puis au bout de quelques jours c'était agréable et là je me sentais hyper bien avec. Et maintenant quand je les porte je me sens moi-même et je me sens bien avec.

Mélanie

Mélanie

Avant j'avais les cheveux longs, ils me tombaient sur le bas du dos. Puis j'ai craqué et je les ai coupés au carré. Et malgré un changement radical je ne me trouvais toujours pas à mon goût ! Dans le miroir j'étais fade. Et un jour je suis rentrée dans ta boutique, et j'ai vu toutes ces dreads de toutes les couleurs. Je t'en ai commandé 20 (10 noires et 10 bordeaux). Au début j'avais peur du regard des autres, de ma famille et de mes amis. Mais tout mon entourage a adoré ! Et plus le temps passait et plus je me trouvais belle dans le miroir. Au bout de 2 mois je les ai enlevées et là c'est le choc ! Pendant 15 jours je n'étais pas bien, je me sentais nue sans mes dreads ! Aujourd'hui elles font partie de moi, de ma vie et de ma personnalité ! Elles me permettent de prendre confiance en moi, de m'affirmer telle que je suis ! Avec elles je peux changer de couleur quand je souhaite passer du naturel à l'extravagance ! Ca me plaît, je me plais et je plais à mon entourage. Aujourd'hui j'ai osé poser 3 nouvelles dreads beaucoup plus colorées et je m'adore, je me sens bien, je ne complexe plus, je suis heureuse.

En somme, le fait d'avoir posé des dreads m'a permis de me sentir mieux et tout mon entourage en bénéficie. Merci d'avoir ouvert ta boutique !

Audrey

Audrey

Alors en essai capillaire j'ai jamais été trop foufou! J'ai eu cheveux avec crête, les cheveux noirs avec les pointes rouges, voilà mes plus grosses extravagances! Toujours très déçue des coiffeurs du coup je laissais mes cheveux errer en coupant des fois genre carré plongeant! J'ai constaté que je coupais mes cheveux à chaque changement dans ma vie : taf, chéri.... Par contre j'ai toujours rêvé de Dreads mais rien que le mot donne de l'herpès à ma maman... Du coup tant que j'étais sous son toit cela restait dans un coin de mon cerveau! Après vive l'indépendance mais bon ma vie en France mais surtout les employeurs aiment les moutons, du coup pour (sur)vivre j'ai mis mon plus beau costume de mouton en vivant entre autre ma différence dans le tatouage (mais bon la c'est une autre histoire lol).
Puis un séjour d'un mois sur l'île de saint Martin m'a fait rencontrer des gens extraordinaires et entre un rasta d'une 50aine d'années qui avait des Dreads aussi longues que des lianes!!! J'étais subjuguée ! Puis la signification des Dreads prenait tout son sens! Il les avait faites en passant de l'âge ado à l'âge adulte tel un jeune lion dont sa crinière pousse en étant un lion! Puis de longues discussions où il me dit que si il perdait du temps à devoir plaire ou satisfaire les autres il perdrait son temps voire même sa vie! Du coup je rentre avec la conviction en tête que maintenant exit le costume de mouton je veux être moi et surtout je veux être entière! Que ce que j'offre aux gens c'est sincère et non dissimulé derrière un visage, un style, un vêtement, ou autre....
Du coup hop à moi les Dreads! Mais bon rien n'est toujours facile du coup première embûche personne pour me les faire ! En attendant je vais faire des artificielles! Je me renseigne et surtout je fais ta connaissance... Je me rappelle t'avoir posé plein de questions, être plein de doutes et financièrement aussi! Mais bon l'échange a été cool du coup tu m'as donné envie de franchir le pas! Puis bingo mon premier regard dans Ie miroir! Le choc et une période du "oh non ça me va pas!" Puis il fallait que je les adopte, qu'elles rentrent dans mon quotidien... L'entretien, les coiffures, le regard des autres, puis c'est pas des vraies! Et là joie dans mon cœur elles s'assouplissent et j'ai l'impression qu'elles font partie de moi! Je les adopte !J'adore ce volume et ce côté coiffé décoiffé! C'est la troisième fois que je les pose, je les aime, sans elles je me sens nue!

En fait en résumé pour moi faire les Dreads (même synthétiques car pas le choix) c'est aussi une vie nouvelle, je suis rentrée dans l'âge adulte tardivement mais j'ai appris a écouter mon corps, donner du temps a ceux qui le méritent, ne pas me perdre dans des futilités et surtout être moi!

Mon avis sur la question

Psycho Lily

Adolescente, j'ai commencé à vouloir faire des folies capillaires, où j'ai décoloré pour la première fois, je voulais un rouge flashy, et je suis sortie avec un carré rose saumon de chez le coiffeur! Ensuite j'ai fait moi-même à mon idée, le résultat n'étant pas toujours concluant... Crête rouge, rasé sur les côtés, côtés courts teints en bleu, en rose, en orange.... Bref mes cheveux ont tout vu, mais il manquait quelque chose...
C'est toujours au lycée que j'ai entendu parler des dreads synthétiques. Dans ma tête il y eut un déclic! Pouvoir porter des dreads colorées sans faire de coloration, pouvoir changer souvent, et ce n'est pas définitif ?! J'en rêvais. Mais cela ne me semblait pas à portée de main: tarifs, dreadeuses trop loin, bref je me suis résignée, et j'ai continué de coupe en coupe, et de déception en déception jusqu'à devoir couper mes cheveux très courts. Désespérée, c'est à 18 ans que mon rêve se réalise enfin lorsque je découvre l'existence d'une dreadeuse à deux pas de chez moi ! Je n'ai pas choisi dans le discret pour un premier essai, et pourtant aujourd'hui je conseille toujours à mes clientes de commencer naturel. Il s'agissait d'un mélange de noir, turquoise et blanc. Ce fut un déclic. Bien sûr les critiques/regards dans la rue auraient pu me faire changer d'avis, mais j'avais déjà l'habitude, et puis moi, devant mon miroir, je me trouvais belle. Mon homme me trouvait belle. Ma famille était sceptique mais ils ont fini par réaliser que ça m'allait bien. Alors l'avis des gens hein...
Coup de foudre donc, j'imaginais déjà mes prochaines coiffures, du rose, du vert, du violet, tout était possible! C'est donc peu après avoir acheté mes premières dreads que j'ai commencé à m'en faire. Pendant une période d'environ 3 ans, j'ai porté des dreads quasiment non-stop, en ne laissant souvent passer qu'un week-end entre deux poses (ce que je déconseille vivement !). Sans les dreads, j'étais nue, j'étais moche, j'étais comme tout le monde! J'ai heureusement pu continuer à les porter à ma guise car elles étaient acceptées à mon travail, quelle que soit la couleur! Ouf! Je me rends bien compte aujourd'hui, et grâce à vos témoignages que c'est presque exceptionnel.
Bref, pouvoir porter ces coiffures, tout droit sorties de mon imagination m'a fait un bien fou, à une époque où j'étais mal dans ma peau. Bien sûr tous mes complexes n'étaient pas réglés, mais au moins je me sentais bien dans mes cheveux ! Oui j'affirme que cela m'a permis de me construire, et si aujourd'hui j'en porte moins souvent, je ne regrette absolument pas cette période au contraire, j'arrive à m'accepter telle que je suis. Mes cheveux ont poussé, je les aime aujourd'hui au naturel, mais ça ne m'empèche pas de temps en temps de reposer d'anciennes dreads, et cette liberté est fantastique.
Quand je lis vos témoignages, je suis absolument ravie que vous vous sentiez si bien avec, je suis également très reconnaissante de votre confiance, de votre fidélité, de votre gentillesse, et de tout ce que vous m'apportez au quotidien. MERCI!